L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

lundi 13 février 2017

Palmyre: l'état islamique détruit les monuments antiques



Une nouvelle vidéo a été diffusée montrant la destruction par l'état islamique de monuments de la Cité antique de Palmyre. Pour autant, la communauté internationale garde le silence.


Le ministère de la défense russe a mis en ligne une vidéo tournée par un drone montrant l'étendue des dernières destructions de la Cité de Palmyre par les terroristes de l'état islamique en montrant des images tournées le 6 juin 2016 et celles du 5 février 2017:


On y découvre de nouvelles destructions sur le tétrapyle, un monument de 16 colonnes érigé à la fin du IIIe siècle, ainsi qu'à l'intérieur du Théâtre romain, daté pour sa part du IIe siècle. "Ces images montrent clairement que les terroristes ont détruit le proscenium, la partie centrale de l'ancien théâtre romain, et les colonnes du tétrapyle", souligne le ministère russe de la Défense dans un communiqué.
Le risque de ces destructions avaient été annoncés par l'état-major russe dès janvier 2017:
« Nous avons reçu des informations, confirmées par plusieurs sources, selon lesquelles les terroristes de l'EI déployaient une importante quantité d'explosifs dans la région de Palmyre afin de détruire le patrimoine historique de la ville », a déclaré le porte-parole de l'état-major russe Sergueï Roudskoï.
Malheureusement, ces horreurs se sont réalisées. Dans le silence total de l'Occident, qui s'inquiète manifestement beaucoup plus du régime d'Assad, dont l'armée lutte contre ces barbares, que des atrocités commises par les groupes terroristes. L'ampleur de cette complaisance est plus que suspecte. Et les articles dans la presse française sont d'une neutralité chocante: dans le cas contraire, il faudrait féliciter le combat mené par l'armée syrienne et le soutien russe. ce qui est impensable, bien sûr.

Toujours est-il que l'armée régulière syrienne, avec l'appui aérien de l'aviation russe, reprend du terrain, se trouve aujourd'hui à moins de 20km de Palmyre et ne cesse d'avancer:
« Depuis le 7 février, les détachements de l'armée syrienne ont repris à Daech un territoire de 22 km2. Les agglomérations d'El Kuleybe et de Kirkouk ainsi que les hauteurs stratégiques environnantes ont été libérées », a annoncé dans un communiqué diffusé ce lundi le ministère russe de la Défense.  



2 commentaires:

  1. Si nos medias en parlent un jour, de toute évidence ils accuseront les bombardements russes et syriens d'avoir détruit les monuments.

    RépondreSupprimer
  2. Au fond les occidentaux s'en foutent éperdument de Palmyre. Si c'était l'armée Syrienne qui avait fait un tel saccage ils seraient intervenus militairement, mais l'EI, ils laissent faire, c'est un ami qui fait du bon boulot, encore mieux qu'Al Nosra.

    RépondreSupprimer

L'article vous intéresse, vous avez des remarques, exprimez-vous! dans le respect de la liberté de chacun bien sûr.