L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

lundi 29 mai 2017

G7: la nouvelle configuration géopolitique



Le sommet du G7 qui vient de se dérouler en Sicile a officialisé le nouveau paradigme géopolitique, mettant les Etats au second plan, derrière les clans idéologiques. Trump, président des Etats Unis, s'est retrouvé face aux anciens alliés des Etats Unis, qui ne sont en fait que les membres du clan globaliste.

vendredi 26 mai 2017

Comment protéger la jeunesse contre la manipulation politique?



Les derniers mouvements à tendance révolutionnaire ont un point commun: l'utilisation, voire la manipulation, de la jeunesse. Qui dans ses années étudiantes n'a pas participé à une manif? Difficile à imaginer. Qui n'a pas voulu changer le monde? Qui n'a pas défié la police, s'imaginant dans la peau de David conte Goliath, la peur au ventre et le coeur en fête? Peu importe, si l'on n'est pas romantique à 16 ans, on ne l'est jamais. Si l'on ne verse pas de larmes à 16 ans sur les mots de Chateaubriand, une vie bien sèche s'annonce. Mais les temps ont changé et l'émotion provoquée par les post sur Facebook n'ont pas le même effet. La Russie cherche un moyen pour protéger sa jeunesse, mais la pente est glissante. 

jeudi 25 mai 2017

Radicalisation de l'Ukraine et faiblesse européenne



Après l'euphorie de l'obtention du régime sans visas pour les courts séjours dans l'Union européenne, l'Ukraine semble perdre le sens des réalités et les confrontations politiques internes se radicalisent. Cette tendance est d'autant plus dangereuse que l'UE n'entend pas ramener le pays à la raison.

mercredi 24 mai 2017

Kirill Serebrennikov: l'art expérimental justifie-t-il les détournements de fonds?

"Prière"


Question rhétorique: l'art expérimental justifie-t-il les détournements de fonds publics? Cette question n'est pas si stupide qu'elle devrait, à juste titre, l'être, si l'on en croit la vague d'indignation dans les milieux artistiques suite aux perquisitions dans le très en vogue Centre Gogol à Moscou et chez son directeur artistique Kirill Sebrennikov, l'enfant chéri provocateur de l'art expérimental russe.

mardi 23 mai 2017

Pourquoi la Douma ne veut pas repousser les lois Yarovaya contre le terrorisme



Une initiative d'un membre du Conseil de la Fédération demandait à reporter de 5 ans la mise en oeuvre des lois Yarovaya renforçant la lutte contre le terrorisme en Russie. Vu le contexte de l'augmentation de l'activité terroriste mondiale, la Douma ne veut pas remettre à plus tard l'échéance.

lundi 22 mai 2017

Donetsk: l'étendue effroyable des destructions civiles par l'armée ukrainienne



Pour qu'une région vive, elle a besoin et d'habitants, et d'infrastructures civiles. Raser de la surface de la terre une région, comme le Donbass, implique la destruction systématique de sa population, considérée comme terroriste, que l'on tue directement par les bombardements et l'artillerie, mais aussi en détruisant ses moyens d'existence, ou en la forçant à quitter le territoire. Les personnes âgées qui ne touchent plus leur pension, les enfants que l'on fait grandir trop vite sous les bombes, les hommes et les femmes qui voient leurs usines détruites, leurs magasins bombardés, leurs habitations soufflées par l'artillerie. Puisque à partir du 11 juin, les ukrainiens auront le droit de circuler sans visa dans l'Union européenne, c'est le bon moment pour revenir ce les apports de la démocratie post-Maïdan. Voici les chiffres précis des destructions matérielles civiles résultants des actions délibérées de l'armée ukrainienne. Le crime est constitué, mais il manque un juge. L'Occident est absent, complice, il ne va pas se juger lui-même.

samedi 20 mai 2017

Billet d'humeur: #StopDonbasPersecution



La crème du nombrilisme politico-humanitaro-culturel a trouvé une nouvelle cause. Quelle chance, ils découvrent qu'il existe un Donbass, quelque part au-delà des frontières de leur monde. Et dans cet étrange chose appelée Donbas, des gens souffrent. Mais puisque des gens souffrent: ce sont des LGBT martyrisés par des monstres pro-russes pas vraiment humains, eux. Le pire est qu'ils sont sérieux, enfin autant que ces individus préoccupés d'eux-mêmes puissent l'être.